TEL. 09 75 37 32 01 – ETUDE & CONSEIL OFFERTS – ANONYMAT RESPECTÉ

DÉPARTEMENT RECHERCHE DES PERSONNES DISPARUES
Le Blog du Privé

Les recherches dans l’intérêt des familles supprimées par le Ministère de l’Intérieur

recherches dans l'intérêt des familles

Une nouvelle circulaire

La nouvelle circulaire en date du 26 avril 2013, émanant du Ministère de l’Intérieur, et destinée aux Préfets de Police, aux préfets de Région, aux Préfets de Département ainsi qu’à Messieurs les Directeur Général de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale, porte sur l’abrogation de la circulaire N° 83-52 du 21 février 1983 relative aux recherches dans l’intérêt des familles.

Cette circulaire rendue publique seulement il y’a quelques jours est pratiquement passée inaperçue.

La recherche dans l’intérêt des familles a été crée au lendemain de la première guerre mondiale afin que les familles dispersées par le conflit puissent savoir si l’un de leur proche avait décidé de « couper les ponts ». La Police était chargée de retrouver l’individu et en avisait la famille.

De nos jours, cette procédure était souvent engagée par une personne ayant un lien de proche parenté ou d’alliance avec la personne recherchée. La recherche était souvent motivée pour l’accomplissement de certaines formalités ou pour renouer des relations.

Le Ministère de l’Intérieur a tranché

Le Ministère de l’Intérieur considère que les demandes ne sont plus motivées par le «rapprochement des familles» mais d’avantage par «la recherche de débiteurs alimentaires». Autrement dit, que la fonction première de cette procédure est aujourd’hui détournée.

Manuel Valls a estimé que « compte tenu du développement des moyens de télécommunications et en particulier de l’internet, le nombre de demandes de recherches dans l’intérêt des familles a considérablement chuté ces dernières années de telle sorte que cette procédure tombe peu à peu en déshérence ».

Le ministère oriente les demandeurs vers les réseaux sociaux et l’Internet. Mais qu’en advient-il du droit fondamental de la liberté de circuler quand la photo d’une personne est diffusée sur ces réseaux ? de plus quand on connait les résultats proche du zéro obtenus sur ces sites dits « spécialisés dans la recherche de personnes » !

Une décision que ne comprennent pas les associations. «Nous n’avons pas été consultées, ni même informées», regrette Alain Boulay, président de l’APEV, l’Association d’aide aux parents d’enfants victimes. «C’est une décision très brutale», poursuit-il.

Une des conséquences de cette décision est que toutes les enquêtes en cours sont annulées et abandonnées : les demandeurs sont informés de la cessation des recherches en cours.

Les détectives

Bien entendu, les Détectives privés ne sont pas concernés par cette décision affectant seulement les services publics.

Accès à la circulaire : (cir_36977.pdf).

Si vous êtes concerné directement par cette décision, si les pouvoirs publics ont abandonné votre dossier, je vous propose de me contacter sans aucun engagement de votre part afin que nous en discutions.

Notre agence

Mydetective traite en permanence des dossier de recherches dans l’intérêt des familles avec un taux de réussite supérieur à 97% sous 8 à 15 jours.

Je suis soumise au secret professionnel et en conséquence votre anonymat sera respecté.

 

Nous suivre...
Share
A propos Elisabeth T. 35 articles

Agent de Recherches Privées depuis plus de 15 ans, j’obtiens d’excellents résultat dans tous types d’investigations dans les domaines privés, commerciaux et industriels. Je suis spécialisée dans la recherche de preuves et la recherche de personnes disparues avec un taux de réussite proche de 100% sous 8 à 15 jours. Agrée par le CNAPS dépendant du Ministère de l’Intérieur, mes rapports sont recevables devant toute Cours de Justice Européenne. Membre du SNARP 1er syndicat français de la profession.

Soyez le premier à commenter

Leave a Reply